Aryëis Lalis (en cours ) pour de bon cette fois ci.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

 ::  :: Feuilles de personnages
MessageSujet: Aryëis Lalis (en cours ) pour de bon cette fois ci. Mer 2 Aoû - 13:50

Carte d'identité

Race: Tieffelin
Classe: Druide
Alignement: Chaotique Neutre

Age: 30 ans
Langue(s): Le commun, l’infernal.
Dieu(x): *Gozreh: dieu de la nature
*Calistria Le Dard Savoureux Dieu de la luxure, de la tromperie et de la vengeance.
Région d'origine: Nem
Profession: Chasseuse de primes.

Motivation(s) et but(s):  Lalis veut profiter du chaos qui règne à Nen, pour se fondre dans la masse, par son climat humide, ce territoire attire toute sorte de créature non humanoïde. Les Tieffelins ne sont souvent pas aimés, avec leurs cornes, ils sont souvent assimilés comme des créatures démoniaques. Vénérant deux Dieux opposés Lalis et constamment tirailler de par ses origines. Son but serait de parfaitement s'adapter dans le monde des hommes tous en faisant attention à contrôler son envie de vengeance.

Compétences & Sorts

Compétences liés à votre race:Les tieffelins peuvent utiliser le pouvoir magique ténèbres une fois par jour. L’objet enchanté par ce sort génère une zone de ténèbres de six mètres de rayon. La luminosité de la zone baisse alors d’un niveau : de lumière vive à lumière normale, de lumière normale à lumière faible ou de lumière faible à obscurité. Ce sort n’a aucun effet dans une zone déjà obscure. Les sources d’éclairage normales (bougies, torches, lanternes, etc.) ne permettent pas d’augmenter la luminosité d’une zone affectée par ce sort. Cela permet de camoufler les personnes et créatures présentes.

Sorts:
Pacte avec la nature: Compagnon animal Le compagnon est loyal et accompagne le druide lors de ses aventures. Un Smilodon nomé "bataille".

Empathie sauvage.
Au niveau 1, un druide peut améliorer l’attitude d’un animal. L’attitude initiale des animaux domestiques est l’indifférence, tandis que les animaux sauvages sont généralement inamicaux.

Sorts:Tous les sorts de niveau 0 et 1.

Equipements

Equipement:Lalis possède quelque plante qu'elle trouve à droite, à gauche garder dans des petites fioles.  Elle possède un collier serti d'une  kyanite  pour l'aider à dissiper colère et frustration.

Armes:Un bâton en chêne ancien bardé de plume d'aigle et d'ossement en tous genres. Sur la pointe en son centre se trouve une pierre, une Angélite, pierre liée très étroitement avec la nature.

Armure et Bouclier:Une armure en cuir issu de la mère de "Bataille", ainsi que de la fourrure et des branchages pour ce dissimuler dans la nature. Aucun bouclier.


Caractère


Lalis est quelqu'un de réserver, de par ses origines un peu sombre, mélange d'humain et  de Fiélon. Être détesté par les gens, sans même etre connu, juste jugé par son apparence, alors que ceci remonte à des générations avant, mais les péchés de certaines laisses des marques indélébiles, dans le cas d'ici des marques physiques, cornes, queue. Les personnes peuvent parfois être cruelles.   Cette femme est partagée entre deux personnalités opposées.  

D'un côté, une personnalité douce est en harmonie avec la nature, aimant les animaux, écoutant les bruits de la nature. Elle fait écho avec celle-ci , au vent, à l'air, à l'eau et au feu.  Vénérant "Gozreh", ceci est son coter qui l'a amené à devenir Druides, d'ailleurs son familier "bataille", un smilodon blanc, qui à tempérament fougueux comme sa maîtresse . De l'autre côté, une personnalité froide et sans failles qui aient renforcé par sa vénération du Dieu Calistria. Monstre son profond désarroi et esprit de vengeance, en totale contradiction, c'est de par se coter sombre, qu'elle sait lancer dans le métier de chasseuse de primes. Pour l'aider à contenir ses démons intérieurs, elle possède une pierre autour du cou pris dans un collier de branche, une kyanite, qui aide à dissiper colère et frustration, quand la rage l'envahi elle touche sa pierre pour s'apaiser. Le choix de sa ville de prédilection a été faite en fonction des marécages, un endroit crasseux où ce cache d'autres créatures, la discrétion et de mise, car elle préfère le mutisme, plutôt que de se mêler à la foule. Sans oublier que c'est ici même où tous à commencer. Voici le caractère de  LaLis torturer à souhait.



Physique

LaLis est une tieffeline, de par sa race elle possède des caractéristiques très marquées. Deux longues cornes assez grosses à la base, qui remonte vers le haut. Elle possède de grands yeux, qui passe du bleu, au vert suivant son humeur. Le bleu profond, pour la colère, le vert doux pour le côter naturel, symbiose avec la nature. Elle n'a par contre pas hérité d'une queue type dragon, comme ont dit heureusement que l'on ne récupérer pas toutes les tares de la famille. Par contre pour la taille, on va dire standard ni grande ni petite, par rapport à sa race. 1m70 comme un humain.  Elles possèdent des oreilles plutôt grandes assez typique des tieffelins, tombante vers le bas, un peu à l'inverse des elfes. Elle a une peau  un peu brunâtre grisée et des cheveux brun rougeâtre, qui se fonde particulièrement bien avec un décor sauvage style camouflage. Cacher sous des colliers en bois, se trouve un tatouage sur le haut du buste entre les clavicules, en forme de spiral en hommage à ses pouvoirs de druide, issu de sa symbiose entre sons elle profond et la nature. Quand on prolonge là spiral, le cercle ce termine là point se trouve son cœur. Sinon vestimentaire, on dirait limite un tas de feuille, ses vêtements sont très sobres, une robe en cuir, avec des feuilles et des branchages qui se retrouvent dans ses cheveux. Par contre elle est pieds nus. Mais bon pour conclure vous la croisez elle fait plutôt mendiante .



Histoire


Il était une fois, dans un lointain pays, une forêt lointaine, avec une cabane lointaine...etc...

Bon oki ont s'en fiche , mais l'histoire qui va suivre n'est pas un conte de fées, ceci est mon histoire, habituellement je n'aime pas trop m'étaler sur ma personne, mais des fois il est bon de se confier, surtout le faite de l'écrire, c'est comme si je trouvais une place quelque pars, même si ici j'ai choisi de l'écrire dans un grimoire que j'enterrerai quelque part et qui sait peut-être un jour quand je serai morte, que les années auront passé, peut-être que le monde lui-même aura changé voir évoluer, il sera trouvé.

Voilà je m'appelle LaLis je ne connais pas vraiment mes parents, ce que je sais d'eux ce sont des histoires qui me sont revenu aux oreilles là où j'ai été trouver, mais je ne pourrais jamais savoir si ses dires sont vrai. J'ai été trouver devant une auberge de Nem à l'âge de 7 mois environ, on dit qu'un Tieffelin à la même croissance qu'un humain du coup encore une fois ce c'est que pure déduction, ce que je suis sur c'est que je ne suis pas humaine, et que les humains ne m'aiment pas. Le tavernier m'a recueilli car il pensa qu'une serveuse  qui sortirait de l'ordinaire rajouterait une touche d'exotisme, en attendant que je sois en âge de payer m'ont dû, je dirais qu'il a trouvé une autre compensation dès que j'eus un âge avec quelques formes. Les travers de ma vie mon endurcie et mon rendu plus forte. Pour essayer de surmonter tout ceci, je découvrir la nature, j'avais déjà une forte attirance pour celle-ci, je m'évadais mentalement pensant que j'étais un Oisseau et que je pouvais voler, d'autres fois je me laissais penser que j'étais un loup qui chassait ses proies, ici à l'occurrence les gens de mon village. Il faut dire que quand vous avez la peau sombre, deux grosses cornes directement vos êtes cataloguer, surtout que ses magnifiques encombrantes choses sur ma tête son surtout assimiler au malin, au diable, aux Fielons! Merci papa ou grand-père en tout cas c'était un mâle!

Ça je sais au moins que dans ma famille soit y avaient des femmes particulièrement con soit elle se sont fait violer. Heureusement pour nous les Tieffelins ont ne pas récupéré toutes les gènes parentales de nos pères. Mais j'ai déjà beaucoup trop, je n'ai juste pas eux ce qui ait cool, je n'ai pas de grosses queues pointues pour effrayer les gens ni de n'ailles pour voler.

Bref à 15 ans je me vois totalement comme une rater, miteuse au fin fond d'une taverne a servi des ivrognes et se faire peloter. Oui la taverne en question était tout sauf bien fréquenter, un beau bordel. Il faut croire que ma gentille mère avait déjà pensé à mon avenir.

Le jour de mes 16 ans changea ma vie, lors d'une balade dans les bois, je décidai le jour de mon anniversaire de m'aventurer plus loin dans les bois, je savais que ceux-ci étaient fréquenter par tous types de créature, mais une soudaine pulsion d'aventure ou d'imprudence naquis en moi. Peut-être la mort se trouvait au bout du chemin, mais au fond de moi je savais que déposer devant cette taverne j'étais déjà morte depuis ma naissance.

Ce qui m'attendait dans cette nouvelle aventure était enfaîte le jour de ma naissance.

Malgré toutes mes critiques, sur mon chez moi, je n'ai jamais vraiment connu ni la faim, ni le froid, ni même le manque d'eau. J'étais encore moins une professionnelle de la survie. Pourtant instinctivement je trouvais de quoi me substanter, avec le peu que je trouvais, j'appris que dans les marécages, la rosée du matin n'était point à louper et que savoir grimper aux arbres était un sport national de survie. La chose positive a mon aventure, c'est que j'appréciai enfin ce corps qui jusqu'à maintenant m'avait maudit aux yeux des humains, mais qui maintenant me sauvait la vie, grâce à ma couleur de peau je me fondais facilement dans la nature. je possédait de base un corps plus résistant qu'un humain.  Lorsque la faim me gagna , jamais je n'ai éprouver l'envie ni le besoin de manger des êtres vivants, je me nourrirai d'écorce et de racine, quelquefois de fruit. Nen est un parfait terrain de chasse, même à la verdure comestible. une nature verdoyante,  avec un temps capricieux et des marécages vicieux.

3 ans passère sans que je ne parle à un seul être vivant, je vivais comme une sauvage perdue au fond des marécages à demi nus. Je vis du haut des arbres bien des créatures bizarres, je découvrir que je n'étais pas la seule chose contre nature à exister. Une nuit de pleine lune, j'entendis un bruit de fracas violant, des cris, des rugissements, du feu, je restais spectatrice de ce qui se déroulait devant mes yeux. Je reconnais des personnes parler la même langue que les humains, avec la lumière de la lune, je ne pouvais voir qu'une grosse forme en bas , un poil d'un blanc éclatant et de gros rugissement. Une autre forme plus beige fit son apparition, j'avais déjà entendu le nom de ces créatures, c'était des smilodons, des espèces de tigre à dent de sabre, je pouvais voir à quel point ses créatures bougeaient vite et étaient dangereuses. Après une lutte acharnée et une bataille totalement inégale, 10 hommes pour deux bêtes, ils reussisèrent à les achever.

J'entendis du haut de mon arbre que ce qu'il les intéressait vraiment c'était le nid du couple, qui contenaient des bébés pour les domestiquer, ils prirent le père et laissaire la mère ensanglanter trop abîmer pour récupérer la peau. Une fois ce petit monde parti je pris la peine de descendre en bas voir ce qui restait. La bête c'était bien battu, je découvrir un cadavre vraiment très imposant d'une blancheur immaculé de sang, avec la lune le blanc ressortait tellement que dans un coin du fourrer sous une souche je vis une autre tache blanche beaucoup plus petite. Une rencontre qui changea ma vie, je découvrir "Bataille" un bébé smilodon oublier par les chasseurs que je décidais de prendre sous mon aille.
En l'honneur de sa valeureuse mère, et surtout pour qu'il me suive, j'ai récupéré ce que j'ai pu de la peau de sa mère, qui me servit à faire une robe ainsi je portais constamment l'odeur de sa maman, ce qui facilita nos relations. Heureusement que ce petit garnement ait rentré dans ma vie, sinon je pense que la folie qui est apparu pendant ses années de solitude, m'aurait totalement envahi. Nos débuts de vie commune fure difficile j'ai dû me mettre à une autre activité la chasse, car le pauvre n'allait surement pas manger des racines. Surtout que très vite le fauve grossi, il fallut changer tous nos modes de vie en fonction de sa taille, je deviens sédentaire, nous trouvâmes refuge dans une grotte, où nous vivions en toute simplicité.

Quelque année passere où nous vivions en tranquillité, alors que je m'ouvrais à la nature, ma rancœur et ma vengeance me rongeaient de l'intérieur envers les humains et tout être qui avaient pu me discriminer. Jusqu'au jour où je rencontrai "Locus" un vieillard que j'ai trouvé un jour bloquer dans les marécages, d'ordinaire je l'aurais laissé mourir mais je ne peux exprimer la sympathie que celui-ci me procurait c'est comme si, tous son être respirait la bienveillance, qu'a son contact toute ma haine disparaissais, nous décidiame avec bataille de lui porter secours, c'est comme s'il savait qu'on allait venir et qu'il me connaissait déjà.

Nous l'avons recueilli dans notre grotte, encore une fois j'allais vivre une deuxième renaissance. Il m’initiât aux voies druidisques. Ce  fut deux années intenses passez à ses coter, où tous n'étaient que source de savoir et de pouvoir, pour me rappeler d'où je viens il m'offrir un tatouage qui représente mon lien étroit avec la nature. Mon lien avec "bataille" fut encore plus renforcé je commençai à le comprendre comme s'il faisait partie de moi. Il est devenu mon familier, quelque chose de plus fort encore que le simple compagnon. Je sais aussi grâce à l'enseignement de mon mentor qu'un jour je pourrais peu être volé comme un Oiseau, ou bien courir comme une panthère, enfin ça ne sera pas "comme" mais je deviendrais un Oiseau ou autres choses. je crois qu'a ce moment-là tout ce que je rêvais c'était de quitter mon corps et mon passée pour m'évadée. J'appris avec "Locus" énormément de chose mais j'étais comme une enfant, il me fallait savoir encore et encore plus de chose. Il ne m’enseignât pas que la voient des druides, mais m’initiât à l'histoire des races qui peuples notre monde j'appris enfin ce que j'étais, et pourquoi j'étais temps détester, même si ça n'attenu pas ma rage. J'appris les différentes régions. Mon professeur venait de Vylia, la cité des érudits.

Ma tête remplit de savoir, et de rêverie, par une nuit de pleine lune, le sommeil se fit plus profonds, plus sereins, plus doux, mais remplit de tristesse. À mon Réveil je découvris "Bataille" et une fleur sur la couche de mon mentor à jamais partie comme si une fois son enseignement terminé, son rôle fini il partait à la recherche d'un nouvel élève...Me voici maintenant devenu une femme accomplie si je puis dire, j'ai réussi à mettre à coter ma rancœur pour certaine personne, pour endosser cette haine je me sers de mon enseignement, pierre et sortilège, maintenant j'arrive à rentrer dans une ville, je suis toujours regardé de travers mais je vais de l'avant, je suis devenue chasseuse de primes, j'aime avoir des minis but dans la vie, au moins cela me permet d'avancer et chacun jour à son lot de surprise.

Ce qui compte réellement c'est ce que je suis devenu, car ce qui nous définis, ce n'est nullement notre passé mais bel et bien notre présent.



Familier

Nom:Bataille
Race:Smilodon
Âge:12 ans
Description:Bataille et une sorte de dent de sabre, bien sur c'est un mâle dans la fleurs de l'age. Il possède une belle ligne doté de puissant muscle le tout envelopper d'un pelage blanc comme la neige, comme la lueur de la lune.

Niveau caractère, je dirai que c'est ma moitier, il aime la nature, nos chasses, la simplicité. Ce qu'il déteste, les humains, ont ne peu pas lui en vouloir malgré tout, tout comme moi, il a appris a faire la par des choses et sais ce tenir dans un village sans dévorer personne



avatar

Feuille de personnage
Points d'XP:
PV:
Compétences / Sortilèges:
Les druides
Les druides
Voir le profil de l'utilisateur http://canintyale.creerforum.com
Date d'inscription : 07/05/2015
Messages : 31
Revenir en haut Aller en bas
Aryëis Lalis (en cours ) pour de bon cette fois ci.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» [combat Krauser VS zombie] Repose en paix... Et pour de bon, cette fois!
» Une discussion en toute discrétion ( pour de bon cette fois ) [PV Kylian] TERMINE
» 1er cours (pour les deuxièmes années)
» Cours pour Kento et Tenson
» Résumé du 3ème cours (pour les premières années)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Can'Intyalë ::  :: Feuilles de personnages-
Sauter vers: