Har-dal ! Une boisson à réchauffer les morts [pv Sintara]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

 ::  ::  :: Taverne
MessageSujet: Har-dal ! Une boisson à réchauffer les morts [pv Sintara] Dim 18 Juin - 17:17
- Sais-tu combien y’a-t-il d’os dans un crâne humain ?... Pas beaucoup, mais je peux arranger ça si tu ne laisses pas ce gamin tranquille!

Le scélérat, accompagné de son sbire, tenait fermement la main sur son fourreau. Dur, assis sur sa chaise, dans le coin de la taverne, posa lourdement et sereinement son marteau de guerre sur la table, à côté de son verre d’eau de vie. Il suintait d’un liquide rouge, qui en séchant, se transformait en croûte. Le bandit leva les sourcils, étonné, toujours la main sur son fourreau.

-Vois-tu, tu n’es pas le seul à vouloir te mesurer à moi, ma masse est encore tachée des restes de mes dernières victimes, toutes des effrontées, de la véritable mauvaise graine. On n’en veut pas ici, vous ne faites pas le poids ! Regardez où vous êtes, dans une taverne pleine de mercenaires et d’individus bien plus terrifiants que des bandits de grands ch… Non, même pas, des bandits qui ne connaissent même pas leur chemin, consternant…

Le scélérat bouillonnait intérieurement comme les hauts fourneaux de Forgeville, toujours sa main collée à son fourreau. Il commença à dégainer quand son second stoppa son mouvement en essayant de le raisonner :

- Non, ne sors pas ton épée ici, on va attirer l’attention et se faire taillader, regarde tous les mercenaires avides d’or qui rôdent dans le coin, ils vont faire qu’une bouchée de nous !

- Rhâ ce sale nain me provoque, je ne vais pas me laisser faire !


Le bandit pesta un bon coup, et s’empêcha de dégainer son épée aussi bâtarde que lui. Il ajouta :

- Si on se retrouve, ton compte est bon ! Notre chef ne te fera pas de cadeaux ! Dit-il en haussant le ton.

Les deux brigands s’éloignèrent de la table de Dur en l’insultant de mille façons. Lui, ne bougea pas, il ne les regarda même pas, leva son verre de liqueur, haussa les épaules et savoura son eau de vie d’un seul trait, comme s’il trinquait avec un ami imaginaire ! Le jeune garçon, pris à partie juste auparavant et secouru par Dur accourut :

- Est-ce que ça va ? Ils ne vous ont pas fait de mal?

- Non du tout, mais ne t’en fais pas, ils ne viendront plus t’embêter de si tôt !

- Je m’en fais quand même un peu, ils font partie d’un clan de pillard qui sévit dans le coin, je crois même que récemment ils ont enlevé des personnes.

-Ecoute, tu n’as rien à craindre, les pillards, ça va ça vient, ils ne sont pas très futés et ont vite peur d’un vulgaire marteau tâché de baies rouges !!!

Le garçon sourit et ses yeux brillèrent tellement que même le moins avide des gnomes aurait voulu les arracher pour les ajouter à sa collection de gemmes !

- Ouaip j’ai compris la leçon, il suffit d’avoir un peu d’imagination ! Au fait, mon patron vous offre un verre, de euh… liqueur du dragon, c’est bien ça ?

- Oh oui, mille merci !!!

La liqueur commençait à faire effet, Dur empoigna fermement le verre en poussant d'une voix grave un « oh !oh ! » et gloup ! A tout bu !

- Bon je dois retourner à mon service, encore merci!

- De rien jeune homme, au fait quel est ton nom ?

- C’est Triguignard, mais c’est super moche est dur à prononcer, alors on me surnomme Crevette!

- Alors à ta santé Crevette, et comme on dit chez nous : Har-dal (boisson-chaleureuse)!!!
avatar

Feuille de personnage
Points d'XP:
PV:
Compétences / Sortilèges:
Les prêtres
Les prêtres
Voir le profil de l'utilisateur
Date d'inscription : 03/10/2016
Messages : 7
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Har-dal ! Une boisson à réchauffer les morts [pv Sintara] Dim 30 Juil - 19:47
De l'angle opposé de la taverne, Sintara considéra la scène d'un oeil intrigué.

N'y tenant plus, elle se leva dans un grand froissement de jupes et parcouru les quelques pas qui la séparait de ce curieux nain qui venait d'intimider deux moins que rien pour secourir le pauvre Triguignard, avec toute la prestance d'elfe dont elle était capable. Sûre d'elle, elle se rassit en face du courageux nain et le regarda avec aplomb. Espérant bien que son apparition à sa table ait provoqué son petit effet, elle lui lança son sourire numéro 6, le sourire froid et sournois destiné à bien faire comprendre qu'elle n'était pas une mignonne enfant malgré ce que son apparence juvénile laissait présager. Son visage était d'ailleurs étrangement maquillé. Ses oreilles pointues dépassaient de sa chevelure aussi sombre que sa longue robe, et son couteau, ostensiblement visible à sa ceinture, tenait compagnie à toute une palette de dents et petits os accrochés à celle-ci. De sa besace dépassait le coin d'un grimoire. Tous les indices pour deviner sa nature d'ensorceleuse étaient présents.

Elle prit la parole, la voix claire et le ton élégant.

" Vous avez une sacrée descente ! "

Sintara coula un regard vers le dénommé Crevette, avant de diriger de nouveau son attention sur le buveur, se composant une expression plus affable.

" Que faites vous par ici, loin de vos montagnes, à part goûter les spécialités sirupeuses locales et secourir des enfants ? "
avatar

Feuille de personnage
Points d'XP: 0/100
PV: 100/100
Compétences / Sortilèges:
Les ensorceleurs
Les ensorceleurs
Voir le profil de l'utilisateur
Date d'inscription : 07/05/2015
Messages : 18
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: En un froissement de tissu Dim 6 Aoû - 23:42
En un froissement de tissu, je me souvins… du bruit des cloches de la grande ville, résonnant entre les rues étroites, à m’en faire perdre l’équilibre. Même effet avec une liqueur mal diluée. Le froissement des robes des grandes prêtresses fouettant les allées venteuses de la cité érudite de …
Je ne sais plus…

Le temps s’est arrêté entre mes beaux souvenirs lointains et ce jour si malheureux, je dirai même, le temps s’arrête. Des prêtresse elfes de haut rang et d’une prestance à faire courber des statues de granit s’avancent d’un pas léger et rythmé dans les ruelles, suivies d’une cohorte d’elfes sylvestres chantant les récits de leurs ancêtres et du cycle de la nature. De ces prêtresses s’échappe un vent de magie si fort que leurs vêtements semblent se mouvoir d’eux-mêmes, le son de leurs froissements « prenant le pas » sur le bruit du claquement de leurs sandalettes.

Je ressentis la même sensation en voyant avec mon oreille se mouvoir brusquement mais avec grâce cette étrange elfe dont la jeune apparence était probablement trompeuse. Quel âge avait-elle ? Deux siècles ? Quels âges avait-elle vécu ? (Un âge est égal à environ 1000 ans). Son sourire sournois ne me rendit pas la tâche facile. Il y avait pourtant un détail, un infime détail qui la trahissait. Il semblait qu’elle ne se rendait pas compte de l’avantage qu’elle pouvait tirer de sa jeune apparence. Elle voulait à tout prix masquer sa jeunesse physique, attitude que l’on rencontre chez les jeunes elfes. Parfois ça débute dès l’âge de 25 ans, et ça peut durer 300 ans… Ce qui fait en soi une bonne marge d’erreur. Peu importe ces considérations intellectuelles, je me dis à tout casser qu’elle avait dans les 35 ou 40 ans, vu l’état de sa dague qui n’avait pas l’air d’avoir beaucoup tranché d’ennemis, mais plutôt des herbes ou une bonne pièce de bœuf !!! Il y avait tout de même un p’tit quelque chose insaisissable chez cette personne. Puis elle me questionna.

D’un air de rien, je posai mon verre en fixant cette étrange créature. Puis je détournai le regard en esquissant un sourire du coin de la barbe, sans dévoiler ma curiosité grandissante vis-à-vis de cette créature intrigante.

" Si on m’avait dit que je croiserai une elfe accro à la magie dans cette auberge miteuse de second rang, je ne l’aurai jamais cru ! "

" Je me prénomme Dur Girn et je suis en effet un vieux loup des montagnes. Malgré les apparences mon statut actuel au vu et au su de la société est : prêtre de Barakor n’ayant pas fini sa formation pour raison euh… familiale. Mais mon enfant est grand maintenant, donc je souhaiterais (re) découvrir le monde et peaufiner ma formation dans l’usage des runes et de la protection. "

" Oh vous savez, il existe tant de textes anciens à découvrir, tant de magie dans ce monde que même tous les ensorceleurs et autres adeptes de la magie ne pourraient la contenir dans sa totalité. Le monde est vaste, et mon voyage est comme un second souffle pour moi, une seconde vie… "

" Et vous ? Quelle formation avez-vous suivi ? Ensorceleuse du chaos ? Cultiste ? Quelle est votre cité érudite préférée ? "


Dis-je d’un air enjoué. Puis je repris un air plus sérieux, tout en m’accoudant à la table :

" Dernière question : qu’attendez-vous de moi ? Vous avez des problèmes avec quelqu’un ou quelque chose ? Je peux peut-être vous aider chère consœur ! "
avatar

Feuille de personnage
Points d'XP:
PV:
Compétences / Sortilèges:
Les prêtres
Les prêtres
Voir le profil de l'utilisateur
Date d'inscription : 03/10/2016
Messages : 7
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Har-dal ! Une boisson à réchauffer les morts [pv Sintara]
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Har-dal ! Une boisson à réchauffer les morts [pv Sintara]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Pour se réchauffer, petite chanson de La Réunion...
» Exces de boisson pourpre...
» boisson anti alcool
» Bochet ou boisson fermentée au miel
» Quand haiti pourra-t-elle exporter vers RD?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Can'Intyalë ::  ::  :: Taverne-
Sauter vers: