Attaque de barbares [pv Sintara]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

 ::  ::  :: Taverne
MessageSujet: Attaque de barbares [pv Sintara] Mer 19 Oct - 0:38
Voici bientôt 3 jours, un petit campement de nomades avait été attaqué par quelques pillards. Ils s'étaient adressés à moi alors que je me dirigeais vers un petit bourg de campagne. Je n'avais nullement l'intention de les aider, mes affaires étaient plus importantes.  Pourtant lorsque l'ancien de la troupe me dit que les chevaux portaient une marque ressemblant à une patte d'ours sur la gauche de leur croupe, je me décida à les écouter.
Les Nomades m'expliquèrent que leurs agresseurs étaient partis vers la forêt à l'ouest de leur campement. Les pillards avaient tués 2 femmes et enlevés le plus jeune fils de l'Ancien, sans compter les vivres volés. Leur demande était clair, ramener l'enfant.
"Je ne vous promet pas qu'ils sera en vie s'il s'agit bien des hommes auquel je pense."
A ces mots je pu lire la peur sur leurs visages. C'est alors que l'Ancien me répondit sèchement:

"Dans ce cas, ramenez-nous les têtes de ces monstres!
-Soit."


Sans un mot je me mis en route vers la forêt. La nuit commençait à tomber lorsque j'arriva à l'orée. Je savais qu'ils ne pourraient s'empêcher d'allumer un feu, les retrouver serait un jeu d'enfant alors.  

Après une heure de marche prudente, je fini par remarquer une lueur au loin. Ils venaient de signer leur perte sans même le savoir. Je me mis donc à m'approcher délicatement de l'endroit en question. La densité de la forêt se parsemait peu à peu pour laisser place à une clairière, c'est la que les pillards avaient posés leur bagages. Ils étaient 4 assis autour d'un feu de camp. Je restais posté un instant, scrutant la scène et cherchant le jeune homme kidnappé. Tous étaient en train de rire bruyamment, s'empiffrant des vivres volés et trinquant avec de vieux gobelets sales et rouillés. C'est alors que je remarquais un gros sac de jute posé non loin des chevaux, belle et bien marqués d'une patte d'ours. Le temps de l'inspection était fini, place à l'action. Sortant des fourrées, j'avançais d'un pas déterminé vers eux. Il ne fallu pas longtemps avant qu'il ne me remarque.

"Qui t'es toi! me lança un géant roux à la barbe hirsute. Qu'est ce tu viens faire là!
-Où est votre chef?! lui répondis-je sans même m'arrêter. Où est l'Ours?!"
-A vos armes les gars!"

Le premier eu juste le temps de toucher la garde de son épée que Naria lui trancha la gorge. je me retrouvais face à 2 barbares armés de lames et du géant ( sans doute le chef) brandissant une énorme hache. celui sur ma gauche tenta une fente, je la parait sans mal, et sa tête partit rouler prêt du feu. Saisissant l'occasion, le second me chargea par la droite, nos lames s'entrechoquèrent. Je ne perdis pas le chef des yeux, ce dernier faisant le tour du feu pour m'attaquer dans le dos. Sentant la prise en tenaille, je laissais aller ma rage, repoussant mon adversaire avant de lui fendre le crâne. Malheureusement, mon épée resta bloquée. J'eu juste le temps d'esquiver l'attaque du géant qui fit s'abattre sa hache avec une force incroyable. je saisi la dague que je cachait dans ma botte, et au moment où il releva son arme, je lui lançait en pleine gorge. Le sang gicla et sa hache tomba au sol. Il se saisit la gorge, et s'écroula.

A peine venais-je de reprendre mes esprits, que je me rendis compte de ma bêtise. Comment les interroger maintenant? Maudis sois-tu Siegfried! pensais-je. Au moins le gosse est sauf, peut-être les nomades auront-ils d'autres renseignements. J'ouvris le sac. un jeune homme à la peau ambré y était ligoté et bâillonné. Après avoir défait ses liens, il me remercia.

"Merci! Merci! Je m'appel Ban, sans vous je sais pas ce qu'ils auraient fait de moi.
-De rien. J'aurais quand même bien aimé en interroger un, lui répondis-je déçu.
-En effet dans cet état là ils vont avoir du mal à vous répondre... "

Un long silence s'installa. Quand tout à coup:

"Attendez, il y a peut-être un moyen, lança le garçon, il y a quelques jours, une étrange femme est passée prêt de notre campement. Elle était accompagnée d'un ours bizarre. En la voyant j'ai eu froid dans le dos, et mon père m'a dit qu'il devait s'agir d'une nécromancienne. peut-être qu'elle pourrait tirer des renseignements des cadavres?"

Cette nouvelle ne me réjouissait guère. Les nécromancien étaient peu digne de confiance. Mais devant le peu d'options que j'avais celle-ci était la moins pire de toute. c'est donc sur ces mots que je mis le cadavre du géant dans le sac de jute, sur l'un des chevaux. Je ramenais ensuite Bran au campement. Tous étaient heureux de le revoir. l'Ancien ne cessa de chanter mes louanges.

"Arrêtons là les remerciements. Je veux juste savoir où est partit la nécromancienne que vous avez vus."

Un peu décontenancé, il me répondit malgré tout. Elle avait pris la route d'un petit bourg se trouvant à 3 jours de marche. Je pris donc congé, et ne souhaitant pas perdre de temps, je montais sur le cheval avec mon précieux colis. il me fallu une journée pour rejoindre Rickbourg, petite bourgade vivant principalement du commerce de la laine. Je me mis à questionner les habitants pour savoir si une fille accompagnée d'un ours avait été vue.

Alors que bon nombre de personnes refusaient de me répondre, je fini par apprendre que j'avais une chance de la trouver à la taverne. La nuit tombait tout juste lorsque je poussais la porte de l'établissement.  Regardant de part et d'autres, je remarquais une silhouette habillée de noire assise à une table. Il fallait prendre des pincettes avec tout ces manipulateurs de magie.

"Bonjour à vous, lui dis-je en arrivant à sa table, puis baissant la voix, je souhaiterai vous parler, si vous êtes celle que je cherche, j'aurais besoin de vos "talents". "
avatar

Feuille de personnage
Points d'XP:
PV:
Compétences / Sortilèges:
Les guerriers
Les guerriers
Voir le profil de l'utilisateur
Age : 33
Date d'inscription : 14/03/2016
Messages : 5
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Attaque de barbares [pv Sintara] Mar 8 Nov - 13:14
La guilde des aigles dorés de Rickbourg... Sintara poussa la lourde porte en bois de l'établissement en soupirant. La nécromancienne esquissa un mouvement pour entrer, puis se ravisa. Elle se tourna vers l'ours qui la suivait de près et lui flatta le museau, l'animal fit docilement demi tour pour aller s'étendre derrière le bâtiment, loin de la porte et des chevaux fourbus et peu amateurs de prédateurs, même si ceux là étaient déjà morts. Durant un instant, la jeune fille eut simplement envie de rejoindre son familier et l'entrainer loin de cette petite ville. Lieu de passage hautement fréquenté, traversée de toutes parts par une myriade de routes, la cité, bien que de taille modeste et comprenant surtout des commerces, était bruyante et beaucoup trop parsemée d'humains. Ces humains qui ne pouvaient s'empêcher de la dévisager et de scruter ses oreilles, pariant à mi voix entre eux sur la pureté de son sang d'elfe. Mais Sintara les entendait très bien et enrageait intérieurement de ne pas davantage les effrayer. Oh certes, personne n'avait encore osé lui adresser la parole en face à face. Et cela lui convenait très bien. Sintara n'était pas d'humeur à faire un brin de causette. Néanmoins, elle était perdue. Seule. Sans grand équipement. Que pouvait bien devenir une apprentie nécromancienne sans arme dans ce vaste monde ?

La femme solitaire soupira à nouveau mais se décida cette fois-ci à entrer. Visant une table à l'écart dans le fond, elle s'y dirigea d'un pas souple et s'y installa, non sans remarquer le coup d’œil méfiant du tavernier. Ce fut sa femme - probablement ? - qui vint vers elle pour la servir. Le ventre de la terrible magicienne de mort et de chaos gargouillait, alors celle-ci, bien que disposant de peu d'économie, demanda une assiette de ragoût, une chope d'hydromel, et une part de tarte. Au départ, elle souhaitait simplement détendre un peu ses pieds rendus douloureux par la longue marche et tenter de s'éclaircir les idées en buvant quelque chose... mais son estomac criait trop famine. De toute manière, elle mangerait vite et... et puis... elle l'ignorait en fait. Sintara ne savait que faire.

Elle s'étira et se frotta les tempes en attendant son repas. Lorsque celui ci lui fut amené, elle commença par siroter sa boisson. Plongeant sa cuillère dans son bol, elle se mit à réfléchir. Elle avait un but : retrouver son mentor. Il lui fallait maintenant un plan. Comment le retrouver ? Comment s'équiper ? Il lui fallait de l'argent... Comment en gagner ? Sintara se mordit la lèvre. Son père lui en avait toujours donné. Comment l'obtenait-il, lui ? Elle croqua dans un morceau de viande avec fermeté. Il lui faudrait sans doute rendre des services aux villageois, mener des quêtes avec quelques mercenaires, non ? Seule, pourrait-elle s'en sortir ? Elle passa tout son repas à ruminer et tourner en rond dans sa tête. Elle ne raffolait pas de la compagnie d'autrui, méprisait vaguement les humains qui semblaient être légion sur cette terre plate, méconnaissait les autres races et ne pouvait s'empêcher de ressentir de la défiance à l'égard des inconnus. Surtout depuis qu'elle s'était roulée et volée de la pire des manières par l'être en lequel elle avait le plus confiance !

Elle avait besoin d'aide mais ne voulait pas d'aide. Sintara se trouvait dans une impasse.

C'est à ce moment de ses réflexions qu'un homme l'interpella. Sintara fut estomaquée et ne put contenir l'expression de surprise qui couvrit ses traits d'adolescente. Reprenant bien vite sa contenance, elle arqua les sourcils et le dévisagea sans équivoque. Grand et costaud, sûrement un guerrier. Pourquoi diable un guerrier voudrait-il lui parler ? Ils étaient bien de ceux capable de se débrouiller seuls, avec leur épée pour seule compagnie. Elle tapota impatiemment sa chope de ses longs ongles, puis fit un signe en désignant la chaise en face d'elle.

" Installez vous monsieur, je vous en prie. "

Au moins, il l'avait abordé avec politesse et courtoisie. Et Sintara, toute nécromancienne et jeune femme rebelle qu'elle était, avait été très bien élevée et accordait de l'importance à la politesse. Elle préférait se montrer distinguée et distante plutôt que toute autre chose. Son aspect juvénile n'aidait en outre pas à la prendre au sérieux. Il fallait bien compenser avec le reste : ton, diction, apparence vestimentaire. Et ours mort-vivant, au passage. Mais là, Brôg était à l'extérieur et il lui manquait. Elle se sentait démunie sans sa présence, comme si elle était incomplète. Mais ce n'était pas le moment de penser à ce genre de chose. La jeune nécromancienne fixait sans sourciller le guerrier, curieuse de son approche mais n'en laissant rien paraître. La femme du tavernier reparut, questionnant le nouveau venu sur sa faim et sa soif. Lorsqu'elle eut tourné le dos, Sintara l'interrogea à son tour.

" Quel homme êtes vous pour avoir besoin de recourir aux talent d'une nécromancienne ? Je suis disposée à vous écouter. Vous aider, je ne sais pas, mais vous écouter... ma foi vous pourrez peut-être relever ce repas. "

avatar

Feuille de personnage
Points d'XP: 0/100
PV: 100/100
Compétences / Sortilèges:
Les ensorceleurs
Les ensorceleurs
Voir le profil de l'utilisateur
Date d'inscription : 07/05/2015
Messages : 18
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Attaque de barbares [pv Sintara] Jeu 9 Fév - 3:02
En face de moi se trouvait une jeune femme à la peau pâle, et qui avait tout d'une adolescente. Pourtant le profil de ses oreilles me laissèrent penser qu'il ne serait pas sage de la croire si jeune. Je venais tout juste de m'asseoir quand une femme me demanda ce que je souhaitais manger et boire. Il est vrai que cela faisait un moment que je n'avais pas pris un bon repas chaud. Je commandais donc de la tourte à la viande et un pichet d'eau. C'est au moment où la femme partit que la jeune femme m'expliqua qu'elle acceptait de m'écouter.

Durant mes années sur les routes j'avais eu l'occasion de rencontrer toute sorte de voyageurs, bons ou mauvais. Les nécromanciens avaient une horrible réputation, venant essentiellement de leur art sordide. Pourtant contrairement au contes pour enfants, aucun ne m'avait jamais attaqué sans provocation. De plus j'avais besoin de ses pouvoirs.

"Je m'appelle Siegfried Sombrelune, lui dis-je calmement. Je suis à la recherche d'une personne pouvant manipuler les morts, expliquai-je à voix basse."

A peine je venais de finir ma phrase, que la femme m'apporta mon repas. Une belle part de tourte, dans une assiette qui croulait sous le poids des années, ainsi qu'un pichet en terre cuite rempli d'eau. Je la remerciait d'un signe de tête. J'allais reprendre ma discussion quand je me rendis compte au regard de la jeune fille, que la serveuse gênait.

"Merci pour le service, dis-je d'un ton sec.
-La maison ne fait pas crédit, répliqua-t-elle sèchement, et aucun de vous n'a payé!"

Sans un mot, je sortis deux pièces d'argents et lui donnait, puis d'un regard sombre, je lui fit comprendre qu'elle était de trop. Je sentais les regards braqués sur notre table, et même si cela ne m'étonnais pas, cela avait le don de m'agacer. Pourtant la jeune femme semblait impassible au poids des murmures et à la tension palpable qui régnait dans la taverne.

"J'ai besoin d'information, repris-je, mais ma source a trépassée. Des nomades que j'ai croisés m'ont indiqués avoir vu une nécromancienne accompagnée d'un ours, et se dirigeant vers cette ville."

Je commençais à manger. La tourte avait un goût rance, et la pâte était dur comme du bois. Il fallait croire que je n'étais pas dans les grâces des taverniers. Une gorgée d'eau fit tout passer.

"Si vous êtes celle que je crois, je souhaite quérir votre aide pour le ranimer et qu'il me donne les renseignements dont j'ai besoin. Je suis prêt à vous payer pour votre office."
avatar

Feuille de personnage
Points d'XP:
PV:
Compétences / Sortilèges:
Les guerriers
Les guerriers
Voir le profil de l'utilisateur
Age : 33
Date d'inscription : 14/03/2016
Messages : 5
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Attaque de barbares [pv Sintara] Jeu 9 Fév - 15:05
Bien que Sintara demeura impassible, la présence du guerrier ne la dérangea pas tant que cela. Il était poli, aucunement perturbé par ses oreilles ou son allure, et semblait lui aussi attirer les regards méfiants et peu chaleureux. Ce point commun la rassura étrangement sur son interlocuteur.

La tension palpable qui régnait dans la taverne n'émut pas du tout la jeune demi-elfe, habituée depuis toujours à ce genre d'ambiance. Elle se contenta de jeter un regard glacial à la serveuse qui réclamait son du, un peu gênée de voir sa nouvelle connaissance payer pour eux deux.
Elle le rembourserait à l'extérieur.

Sintara poursuivit son repas en écoutant poliment les présentations et requêtes de l'homme en face d'elle. Hm. Intéressant... un simple sort de ranimation des morts contre quelques pièces ? Voilà qui pouvait l'aider à bien démarrer sa nouvelle vie en solitaire. Cependant, elle ne pouvait s'empêcher de craindre de rater son sort, d'autant plus si le but n'était pas seulement de relever un cadavre pour l'envoyer se faire déchiqueter au combat. Il faudrait le maintenir calme et le réveiller avec suffisamment de son âme pour le faire parler... En était-elle capable ?

Reposant ses couverts, elle leva un regard clair vers lui.

" Je m'appelle Sintara Dryniel et comme je doute qu'une autre nécromancienne accompagnée d'un ours rode dans les parages... "


Elle eut un petit sourire en lui tendant délicatement une main.

" J'accepte votre requête. "

Comme si elle avait réellement le choix...

La nécromancienne reprit vite sa main et s'attela à finir son repas, fade mais ayant le mérite d'être chaud et de peser agréablement dans son ventre plus affamé qu'elle ne l'osait l'avouer.

" Bien entendu, l'état de mon familier ne doit pas vous déranger, et vous ne devrez pas m'en tenir rigueur si votre source ne parle pas. "

La magicienne tenait à être payée pour le sort lancé, quitte à renégocier une plus grosse somme s'il agissait comme le guerrier l'escomptait effectivement.

avatar

Feuille de personnage
Points d'XP: 0/100
PV: 100/100
Compétences / Sortilèges:
Les ensorceleurs
Les ensorceleurs
Voir le profil de l'utilisateur
Date d'inscription : 07/05/2015
Messages : 18
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Attaque de barbares [pv Sintara] Sam 11 Fév - 18:35
- Sais-tu combien y’a-t-il d’os dans un crâne humain ?... Pas beaucoup, mais je peux arranger ça si tu ne laisses pas ce gamin tranquille!

Le scélérat, accompagné de son sbire, tenait fermement la main sur son fourreau. Dur, assis sur sa chaise, dans le coin de la taverne, posa lourdement et sereinement son marteau de guerre sur la table, à côté de son verre d’eau de vie. Il suintait d’un liquide rouge, qui en séchant, se transformait en croûte. Le bandit leva les sourcils, étonné, toujours la main sur son fourreau.

-Vois-tu, tu n’es pas le seul à vouloir te mesurer à moi, ma masse est encore tachée des restes de mes dernières victimes, toutes des effrontées, de la véritable mauvaise graine. On n’en veut pas ici, vous ne faites pas le poids ! Regardez où vous êtes, dans une taverne pleine de mercenaires et d’individus bien plus terrifiants que des bandits de grands ch… Non, même pas, des bandits qui ne connaissent même pas leur chemin, consternant…

Le scélérat bouillonnait intérieurement comme les hauts fourneaux de Forgeville, toujours sa main collée à son fourreau. Il commença à dégainer quand son second stoppa son mouvement en essayant de le raisonner :

- Non, ne sors pas ton épée ici, on va attirer l’attention et se faire taillader, regarde tous les mercenaires avides d’or qui rôdent dans le coin, ils vont faire qu’une bouchée de nous !

- Rhâ ce sale nain me provoque, je ne vais pas me laisser faire !


Le bandit pesta un bon coup, et s’empêcha de dégainer son épée aussi bâtarde que lui. Il ajouta :

- Si on se retrouve, ton compte est bon ! Notre chef ne te fera pas de cadeaux ! Dit-il en haussant le ton.

Les deux brigands s’éloignèrent de la table de Dur en l’insultant de mille façons. Lui, ne bougea pas, il ne les regarda même pas, leva son verre de liqueur, haussa les épaules et savoura son eau de vie d’un seul trait, comme s’il trinquait avec un ami imaginaire ! Le jeune garçon, pris à partie juste auparavant et secouru par Dur accourut :

- Est-ce que ça va ? Ils ne vous ont pas fait de mal?

- Non du tout, mais ne t’en fais pas, ils ne viendront plus t’embêter de si tôt !

- Je m’en fais quand même un peu, ils font partie d’un clan de pillard qui sévit dans le coin, je crois même que récemment ils ont enlevé des personnes.

-Ecoute, tu n’as rien à craindre, les pillards, ça va ça vient, ils ne sont pas très futés et ont vite peur d’un vulgaire marteau tâché de baies rouges !!!

Le garçon sourit et ses yeux brillèrent tellement que même le moins avide des gnomes aurait voulu les arracher pour les ajouter à sa collection de gemmes !

- Ouaip j’ai compris la leçon, il suffit d’avoir un peu d’imagination ! Au fait, mon patron vous offre un verre, de euh… liqueur du dragon, c’est bien ça ?

- Oh oui, mille merci !!!

La liqueur commençait à faire effet, Dur empoigna fermement le verre en poussant d'une voix grave un « oh !oh ! » et gloup ! A tout bu !

- Bon je dois retourner à mon service, encore merci!

- De rien jeune homme, au fait quel est ton nom ?

- C’est Triguignard, mais c’est super moche est dur à prononcer, alors on me surnomme Crevette!

- Alors à ta santé Crevette, et comme on dit chez nous : Har-dal (boisson-chaleureuse)!!!
avatar

Feuille de personnage
Points d'XP:
PV:
Compétences / Sortilèges:
Les prêtres
Les prêtres
Voir le profil de l'utilisateur
Date d'inscription : 03/10/2016
Messages : 7
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Attaque de barbares [pv Sintara] Mer 28 Juin - 0:25
Sintara, si il s'agissait bien de son nom, venait d'accepter ma requête. J'espérai ne pas eu une mauvaise idée en l'engageant, et qu'elle serait à la hauteur de la réputation de son ordre.

Je venais de terminer ma part de tourte, qui malgré le goût passable avait l'avantage de me remplir l'estomac et de maintenir mes forces, quand elle tendit sa main vers moi. Qu'attendait-elle au juste? Je ne la sollicite qu'à cause d'un malencontreux coup du sort.

"Enchanté, lui répondis-je aimablement"

Il faut croire qu'elle comprit assez vite que je n'étais nullement là pour nouer quelques liens que ce soit, car elle reprit sa main bien vite.

"Je vais vous laissez finir votre repas. A l'entrée de la ville il y a un grand chêne à l'écart des premières maisons, je vous y attendrai."

Je me levais tranquillement, mais au moment de partir, je remarquai que le tavernier parlais à 2 hommes encapuchonnés. Je me retournais, et à voix basse prévint Sintara:

"Ne trainez pas trop, on dirais que le gros tavernier n'apprécie pas notre présence. Je vous attend à la porte. Hurlez en cas de problème."

Je sortit de la taverne et me colla dos au mur près de la porte, près à bondir au moindre bruit de lutte. J'avais bon espoir que la situation ne dégénère pas, mais pour cela il fallait qu'elle sorte en vitesse, auquel cas ce bâtiment risquait d'avoir besoin de quelques rénovations.

"Cette nuit sent l'orage, pensais-je, ce n'est pas pour me rassurer."
avatar

Feuille de personnage
Points d'XP:
PV:
Compétences / Sortilèges:
Les guerriers
Les guerriers
Voir le profil de l'utilisateur
Age : 33
Date d'inscription : 14/03/2016
Messages : 5
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Attaque de barbares [pv Sintara] Dim 30 Juil - 18:55
La jeune ensorceleuse hocha sa belle tête en direction du guerrier. A son instar, la création d'amitié ne paraissait pas l'intéresser, seulement faire affaire. Bien. C'était beaucoup plus sécurisant ainsi. Bon, évidemment, aussi rassurant que puisses avoir été cette première prise de contact éphémère, cela ne l'avançait pas tellement. Très bien, elle allait glaner quelques pièces, et ensuite ? La somme serait suffisante pour lui payer le gite et le couvert pour la nuit, mais pas pour s'équiper à contrer le vaste monde.

Elle en était à ce fil de ses pensées, lorsque son vis à vis pris déjà congé. Sa remarque lui fit arquer les sourcils et plisser les lèvres en une petite moue de mépris.

" Je sais me défendre seule. "

C'est plus sèchement qu'elle ajouta :

" Je vous retrouve ce soir au chêne, Sombrelune. Je suis une femme de parole. "

Puis, elle détacha totalement son attention de lui et retourna à son repas médiocre mais consistant. La porte de la taverne claqua sans qu'elle n'y jette le moindre regard. Pour l'heure, il s'agissait de finir de reprendre des forces, puis de trouver une solution plus durable pour se procurer de l'argent. Pas d'inquiétude. La journée s'étalait devant elle. Et elle était une femme intelligente. Elle trouverait quelque chose, puis rejoindait le guerrier impavide pour relever un mort...


[Siegfried, je fais le sujet avec Dur dans la taverne, puis on continue tous les 2, ou bien avec Dur, selon comment ça se sera passé ! ^^]
avatar

Feuille de personnage
Points d'XP: 0/100
PV: 100/100
Compétences / Sortilèges:
Les ensorceleurs
Les ensorceleurs
Voir le profil de l'utilisateur
Date d'inscription : 07/05/2015
Messages : 18
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Attaque de barbares [pv Sintara]
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Attaque de barbares [pv Sintara]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Roi des Barbares
» Attaque de fourmis folles/jean Erich Riche
» Le contaminant Gem contre-attaque![Grand Line, Rang B, Révolutionnaires, Massacre ou Fuite?]
» Scénario : Attaque à la lisière de Fangorn (S.D.A)
» L'attaque orque

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Can'Intyalë ::  ::  :: Taverne-
Sauter vers: