Les Tieffelins
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

 ::  :: L'univers :: Races
MessageSujet: Les Tieffelins Ven 8 Avr - 18:26






Les traits raciaux
- Taille et Vitesse moyennes (type humaines).
- Vision dans le noir. Les tieffelins voient dans le noir à 18 mètres.
- Haine.
- Pouvoir magique.Les tieffelins peuvent utiliser le pouvoir magique ténèbres une fois par jour. L’objet enchanté par ce sort génère une zone de ténèbres de six mètres de rayon. La luminosité de la zone baisse alors d’un niveau : de lumière vive à lumière normale, de lumière normale à lumière faible ou de lumière faible à obscurité. Ce sort n’a aucun effet dans une zone déjà obscure. Les sources d’éclairage normales (bougies, torches, lanternes, etc.) ne permettent pas d’augmenter la luminosité d’une zone affectée par ce sort. Cela permet de camoufler les personnes et créatures présentes.
- Résistance des fiélons. Les tieffelins ont une résistance au froid, à l’électricité et au feu.
- Langues supplémentaires. Les tieffelins commencent le jeu en parlant le commun et soit l’abyssal, soit l’infernal. Ceux qui ont un score d’Intelligence élevé peuvent apprendre d’autres langues parmi celles-ci : abyssal, draconique, elfique, gnome, gobelin, halfelin, infernal, nain et orque.

À la fois plus et moins que des mortels, les tieffelins sont les enfants des humains et des fiélons. Du fait de leur sang et de leurs traits étranges, les tieffelins sont souvent rejetés et méprisés à cause de la peur réactionnaire qu’ils inspirent. La plupart des tieffelins ne connaissent jamais leur géniteur fiélon, l’accouplement à l’origine de leur malédiction ayant eu lieu des générations auparavant. La marque de leur corruption est tenace et permanente, se manifestant souvent dès la naissance ou plus tard au cours de leur vie sous forme d’une bénédiction puissante, mais souvent indésirable. Malgré leur apparence fiélone et leurs origines infernales, les tieffelins ont la capacité humaine de choisir leur destin, et si beaucoup embrassent leur héritage maudit et leur côté sombre avec des pouvoirs fiélons, les autres rejettent leurs sombres tendances. Bien que la puissance qui coule en leurs veines pousse presque tous les tieffelins à la fureur, à la destruction et à la rage, même le rejeton d’un succube peut devenir un saint et le petit-fils d’un diantrefosse peut devenir un héros inattendu.
Description physique
Il n’y a pas deux tieffelins qui se ressemblent ; le sang fiélon qui coule dans leurs veines se manifeste de manière inégale, leur accordant toute une variété de traits fiélons. Un tieffelin pourra ressembler à un humain avec de petites cornes, une queue à pointes et une couleur d’yeux étrange, tandis qu’un autre aura une bouche garnie de crocs, de toutes petites ailes et des griffes, et qu’un autre pourra avoir une odeur permanente de sang, d’encens fétide et de soufre. En général, ces particularités font en quelque sorte écho au type de fiélon qui a engendré la lignée du tieffelin, mais même ainsi le mélange de sang humain et de sang fiélon répond rarement à des règles mortelles et sensées, et la grande souplesse dont ce phénomène affuble les tieffelins est étonnante, allant de l’étrangement beau au profondément terrible.

Société
Les tieffelins du plan Matériel créent rarement leurs propres villages et installations. Ils vivent plutôt aux frontières des terres où ils sont nés ou ont choisi de s’installer. La plupart des sociétés les considèrent comme des aberrations ou des malédictions, mais dans les cultures où les contacts avec les fiélons invoqués sont fréquents, notamment là où le culte des démons, des diables ou autres extérieurs Mauvais est légal ou obligatoire, il arrive que les tieffelins soient plus nombreux et mieux acceptés, voire même adorés en tant que bénédictions de leurs chefs fiélons. Les tieffelins fréquentent rarement les leurs et adoptent donc souvent la culture et les coutumes de leurs parents humains. Sur les autres plans, ils créent des enclaves de leur propre race. Mais ces enclaves sont souvent tout sauf harmonieuses – la diversité des formes et des philosophies des tieffelins est une source naturelle de conflits et il se forme constamment des groupes et des factions dans une hiérarchie toujours changeante, où seuls les plus opportunistes ou les plus retors en profitent. Seuls ceux qui sont des lignées de base ou qui parviennent à dissocier leur vision du monde de la nature égoïste, tortueuse et mauvaise de Tieffelins leur naissance trouvent la véritable acceptation, l’amitié et des intérêts communs avec d’autres que les leurs.


Relations
Les tieffelins doivent faire face à un certain nombre de préjugés de la part de la plupart des autres races, qui les considèrent comme des rejetons des fiélons, des graines du Mal, des monstres et des malédictions qui pèsent en permanence sur le monde. Bien trop souvent, les races civilisées les rejettent ou les marginalisent, tandis que les plus monstrueuses les craignent ou les rejettent à moins d’être obligées de les accepter. Cela dit, les demi elfes, les demi-orques, les fetchelins et, assez curieusement, les aasimars, les voient généralement comme des esprits apparentés trop souvent rejetés ou n’appartenant pas à la plupart des sociétés pour la seule raison de leur naissance. La croyance générale selon laquelle les tieffelins sont fondamentalement Mauvais (hypothèse infondée même si certains le sont) empêche beaucoup d’entre eux de s’intégrer facilement à la plupart des cultures du plan Matériel, sauf dans les nations exceptionnellement cosmopolites ou aux influences planaires.

Alignement et religion
Malgré leur héritage fiélon et l’influence insidieuse des préjugés, les tieffelins peuvent être de n’importe quel alignement. Beaucoup d’entre eux sont la proie des sombres désirs qui hantent leur esprit et se laissent séduire par le Mal qui murmure à leur oreille, mais il en est d’autres qui rejettent fermement leurs origines et luttent activement contre l’appel du Mal et les préjugés péjoratifs dont ils font l’objet en accomplissant de bonnes actions. Néanmoins, la plupart s’efforcent de simplement trouver leur place dans le monde même si, ce faisant, ils ont tendance à adopter une vision Neutre très amorale. Bien que beaucoup de créatures supposent que les tieffelins vénèrent toutes sortes de divinités, ils sont tout aussi susceptibles de rejeter toute forme de religion. Ceux qui s’abandonnent à la sombre petite voix qui hante tous les tieffelins servent toutes sortes de puissants fiélons.
Aventuriers
Les tieffelins s’intègrent rarement aux sociétés mortelles qu’ils appellent leur foyer. Attirés par l’aventure comme une échappatoire, ils espèrent se construire une vie meilleure, prouver qu’ils sont libres de la corruption de leur sang ou punir un monde qui les craint et les rejette. Les tieffelins font des roublards doués, de puissants magiciens et magi, ainsi que des ensorceleurs particulièrement puissants, puisque leur sang les rend plus forts. Ceux qui succombent au Mal qui est en eux deviennent souvent de puissants prêtres aux pouvoirs de fiélons.


Crédits
Ce texte est tiré du jeu Pathfinder-RPG, création de Paizo Publishing.
Vous pouvez réemployer des extraits du texte officiel à condition de mentionner clairement des liens vers Paizo Publishing, Black book editions et Pathfinder-fr.
Ce forum se base sur les licences Open Game License et Pathfinder Community Use Policy.
avatar
Maitre du Jeu
Maitre du Jeu
Voir le profil de l'utilisateur
Date d'inscription : 08/05/2015
Messages : 59
Revenir en haut Aller en bas
Les Tieffelins
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» [Race] Tieffelin

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Can'Intyalë ::  :: L'univers :: Races-
Sauter vers: